29/06/2020

dérailleur pv28.jpg

28. Les inventions autour du vélo

 
Continuons à suivre la route des inventions qui ont fait de la Draisienne un vélo moderne.
-          Afin d’ajuster l’effort nécessaire au profil de la route, Paul de Vivie invente le dérailleur en 1908. Ce système permet de déplacer la chaîne sur des roues dentelées plus ou moins grandes, tant sur le plateau que sur le pignon. Avant cette date, le coureur devait inverser la roue arrière munie d’un pignon sur chaque coté (un grand et un petit)
-          Quelques décennies plus tard, la recherche porte sur la diminution du poids ainsi que sur l’aérodynamisme.
De nombreux matériaux sont utilisés en fonction de leur densité et de leur résistance, tels l’acier (environ 8 kg/l), le titane (5 kg/l), l’aluminium (2,7 kg/l) le carbone (1,4 à 2,5 kg/l). Le poids du vélo a fondu, passant de 20 kg pour celui de Maurice Garin vainqueur du premier Tour de France en 1903 à environ 10 kg pour un vélo de route actuel.
Pour donner une chance égale à tous les coureurs, la charte de Lugano fixe, en 1996, le poids minimum à 6,8 kg.
Ainsi toutes ces évolutions concourent à l’amélioration des performances, telle la moyenne du vainqueur du Tour de France qui passe de 25,7 km/h en 1903 à plus de 40 km/h à partir des années 2000.

Vélo Jannie Longo.png