15/06/2020

21. Eté 1936, Les premiers congés payés
 

L’été 36 verra non seulement, du 7 juillet au 2 août, le trentième anniversaire du Tour de France mais aussi les premiers congés payés.
La « Petite Reine », objet anodin aujourd’hui, va participer à un tournant de la société française avec la mise en œuvre de ces derniers, et c’est une véritable révolution sociale.
Mais comment envisager ces « grandes vacances » sans moyen de locomotion autonome ? la bicyclette et le tandem vont jouer ce rôle.
Arrive l’été, les vacances s’ouvrent à tous mais peu de français ont les moyens de voyager. L’automobile est un luxe uniquement à la portée des classes les plus riches. Peu importe, on enfourche vélos et tandems pour s’échapper. Certes pas très loin, mais au moins pour profiter de l’herbe verte de la campagne, du bord d’un lac ou d’une rivière, passer du bon temps en famille ou entre amis...
A cette époque il y avait, bien sûr, une tradition de vacances dans les belles villas des stations balnéaires et thermales ; les classes moyennes, quant à elles, se tournaient vers les locations de petites maisons. Mais pour ces nouveaux vacanciers rien n’était prévu ! C’est alors la découverte du camping… rien à voir avec les établissements d’hôtellerie de plein air comme on les connait actuellement avec leurs mobil-homes et leurs piscines géantes. Le camping d’avant-guerre se vit à la dure : on plante juste une toile de tente sur un carré, d’herbe ou de terre battue, aménagé ou pas, pour profiter simplement du grand air.
L’exposition « Passion vélo » retrace cet été 1936, moment privilégié pour la « Petite Reine » qui inaugure les premières grandes vacances, année qui voit également la naissance, le 15 avril à Masbaraud-Mérignat dans la Creuse, d’un futur champion baptisé Raymond … Poulidor

PV 21 photo.jpg